MESURER SON SOMMEIL CONTACT

Mon enfant a peur du noir

Les premiers mois ne posent généralement pas de difficulté pour l’enfant. Mais à partir de 2 ou 3 ans, voilà qu’il vous demande de laisser la lumière de sa chambre allumée ! 
Dormir dans l’obscurité fait partie des conseils recommandés pour un bon sommeil chez l’adulte comme chez l’enfant. 
Il est donc important d'aider votre enfant à maîtriser cette peur du noir afin de lui assurer un sommeil réparateur. 

23 août 2013. Anthony Dubroc

Pourquoi a-t-il peur du noir ?

C’est vers 3 ans que la peur du noir peut arriver chez l'enfant. Parlez-en autour de vous et vous verrez que c’est une crainte fréquente. 
Cet âge correspond à une période où les changements sont nombreux pour eux (rentrée à la maternelle, début de maîtrise du langage,…). L’ensemble de ces changements participent au développement physique et mental des enfants et sont pour eux une source d’histoires et de rêves qui peuvent déclencher des angoisses et donc la peur du noir. 

La télévision et notamment les dessins animés sont également à l’origine d'angoisses qui déclenchent cette peur du noir.
Nous savons aujourd'hui que les bambins passent plusieurs heures par jour devant leur télé ou un écran et que les dessins animés actuels n’ont plus rien à voir avec le « Maya l’abeille » des années 80 ! 


De plus, un 2ème ou 3ème enfant regardera souvent des dessins animés plus violents de ses aînés. Ce benjamin (ou benjamine), une fois seul dans son lit le soir, va repenser à ces images génératrices d'angoisses. 

Votre enfant est sensible à son environnement de sommeil :
- avoir toujours son doudou avec lui,
- s’assurer qu'aucun monstre vu sur un écran n'est présent dans sa chambre,
- être capable de se lever la nuit…

Le noir va donc augmenter ses angoisses, l’empêcher de s’endormir et déclencher de grands pleurs en cas de réveils nocturnes. 

A ce moment, la meilleure conduite à tenir consiste à vous lever, allumer une lumière dans sa chambre et, s’il vous parle de sorcières guettant derrière le rideau, vérifier avec lui qu’il est en totale sécurité. Rassuré, il se rendormira.

Quelles solutions ?

De nombreuses solutions sont proposées : l’aider à surmonter ses peurs, aller voir des psychologues ou en parler au pédiatre. 



Mais le premier des enjeux est d’aider votre enfant à bien dormir…
ce qui favorisera vos nuits également !

Lorsque la  peur du noir s’installe, il faut aider votre enfant en mettant un peu de lumière dans sa chambre.
Une lumière intense est défavorable au sommeil. Il faut créer une atmosphère peu éclairée qui rassurera votre enfant. 

Pour cela, nous vous recommandons de placer une veilleuse ou de laisser entre-ouverte la porte de sa chambre avec la lumière du couloir allumée. 
Si cette stratégie marche, ne vous précipitez pas pour l’arrêter.

Vous pouvez essayer progressivement de diminuer l’intensité et/ou d’éteindre cette source lumineuse lorsqu’il est endormi.

La peur du noir étant le plus souvent provoquée par des angoisses, il faut en discuter avec votre enfant afin qu’il vous les raconte. Vous ne devez pas le moquer si les histoires sont d’une grande imagination. Montrez-lui que vous comprenez ses peurs mais en les dédramatisant.

Rappelez-lui des peurs qu’il a dominées pour développer sa confiance en lui. Si la peur provient des monstres cachés dans son armoire, ouvrez là et montrez lui qu’il n’y en a pas !

Enfin, aidez votre enfant à trouver des techniques par lui-même afin que, si des angoisses arrivent durant le sommeil, il puisse les maîtriser sans vous réveiller :
- Montrez-lui où se trouve l’interrupteur de sa chambre si il a besoin de plus de lumière pour se rassurer,
- Dîtes-lui de rechercher son doudou, etc…

En tout état de cause, vous devez instaurer un climat de calme, de sérénité et de sécurité à la maison qui diminuera son stress et ses angoisses.
› Lire également nos conseils sur "sécurité et sommeil de l’enfant".

 

 


Votre coach sommeil des enfants

Coach sommeil enfants et bébés

Nathalie Debrock Pagès, spécialiste du sommeil des enfants, vous aide à  améliorer le sommeil de votre nourrisson, bébé, enfant ou adolescent.

Accompagnement sommeil de bébé et de l'enfant

Nathalie Debrock Pagès est attachée à la maternité de l’hôpital Simone Veil.

› Plus de détails


 Votre coach sommeil

Découvrez notre service avec nos coachs sommeil

 

Nos coachs sommeil vous accompagnent pour supprimer votre insomnie, en finir avec les" coups de pompe",


Nos experts du sommeil vous répondent pour un bon sommeil de votre enfant

Poser vos questions à des experts du sommeil

Pour votre sommeil ou celui de votre bébé, de votre enfant, de votre adolescent.

Comprendre un diagnostic, un examen, un symptôme, un traitement, un médicament.

MySommeil met à votre disposition des professionnels du sommeil que vous pouvez solliciter pour des conseils ou un accompagnement

› Posez une question à l'expert sommeil de votre choix