MESURER SON SOMMEIL CONTACT

Les mouvements périodiques des membres

En France, environ 5% de la population adulte ont des mouvements périodiques des membres. Cette proportion augmente fortement chez les séniors car on estime à 30% la proportion de personnes de plus de 65 ans avec des mouvements périodiques des membres.

2 juillet 2012. Le comité éditorial

Que sont les mouvements périodiques des membres ?

Les mouvements périodiques des membres se caractérisent par des mouvements saccadés, stéréotypés et répétitifs des membres. Ils peuvent arriver aussi bien pendant la période de veille que de sommeil. Ces mouvements peuvent être sur une seule jambe, sur les 2 jambes ou alterner d’une jambe à l’autre. 

Lors d’une polysomnographie, les mouvements périodiques des membres sont pris en compte s’ils durent entre 0,5 et 10 secondes. Une fréquence supérieure de 15 mouvements par heure caractérise le trouble des mouvements périodiques des membres. Les mouvements sont proches d’un signe clinique appelé signe de Babinsky, c'est-à-dire une extension du gros orteil, un éventail des autres orteils, une dorsiflexion du pied et parfois un fléchissement du genou.

Ils sont fréquemment associés au syndrome des jambes sans repos. 

Les causes et conséquences des mouvements périodiques des membres

Les causes des mouvements périodiques des jambes sont proches de celles du syndrome des jambes sans repos(cause génétique et dysfonctionnement du système dopaminergique).

Les mouvements périodiques des jambes sont également souvent la conséquence des réactions d’éveil liés aux apnées ou hypopnées du syndrome d’apnées du sommeil

La fréquence et l’intensité de ces mouvements périodiques des membres ont un rôle dans la fragmentation du sommeil. Ils auraient donc un impact sur la structure du sommeil et pourrait être responsable de somnolence diurne non expliquée. 

Une autre conséquence de ces mouvements est la perturbation du sommeil du partenaire de lit à cause, le plus souvent, de coups de pieds donnés pendant le sommeil.

Quelle prise en charge ? 

La polysomnographie est  la seule façon d’objectiver le diagnostic des mouvements périodiques des membres.
En plus du montage classique des électrodes, on ajoute d’autres électrodes sur les muscles de la jambe. Ces électrodes vont permettre de retransmettre les signaux de contraction des muscles de  la jambe, caractéristiques des mouvements périodiques des membres, afin de compter le nombre de mouvements par heure.

D’une manière générale, on ne préconise pas de prise en charge particulière si ces mouvements périodiques des jambes sont isolés. Il faut donc évaluer au cas par cas les associations avec d’autres pathologies telles que le syndrome des jambes sans repos ou les insomnies pour mettre en place un traitement.

 

Nous vous informons que  ceci ne constitue pas un avis médical. Si vous souhaitez avoir un avis sur un éventuel trouble du sommeil, parlez-en à votre médecin traitant lors d’une prochaine consultation.

Nos experts du sommeil vous répondent

Poser vos questions à des experts du sommeil

Pour votre sommeil ou celui de votre bébé, de votre enfant, de votre adolescent.

Comprendre un diagnostic, un examen, un symptôme, un traitement, un médicament

› Posez une question à l'expert sommeil de votre choix




Votre coach sommeil des enfants

Coach sommeil enfants et bébés

Nathalie Debrock Pagès, spécialiste du sommeil des enfants, vous aide à  améliorer le sommeil de votre nourrisson, bébé, enfant ou adolescent.

› Plus de détails