MESURER SON SOMMEIL CONTACT

L’insomnie du jeune enfant de 2 à 3 ans

Les études rapportent que 20 à 30 % des enfants de 2 à 3 ans réveillent régulièrement leurs parents.
Ces insomnies sont le plus souvent liées à un trouble de l’endormissement.
Ces insomnies sont rarement une diminution du temps de sommeil sur 24h00 car les épisodes de siestes peuvent permettre de récupérer…


Les parents, quant à eux, peuvent développer des insomnies réactionnelles ou contracter une dette de sommeil sévère durant cette période !

23 août 2013. Anthony Dubroc

Les causes de ces insomnies

Pour la plupart d’entre elles, 4 grandes causes entraineraient ces difficultés ou troubles du sommeil.

Cause N°1 : Le conditionnement anormal à l’endormissement

Insomnie du jeune enfantLe conditionnement anormal à l’endormissement correspond au fait que votre enfant ne sait pas ou plus s’endormir seul.
Il a besoin, par exemple, d’être bercé pendant de longues minutes, ou de faire un tour de voiture, ou de s’endormir au contact des parents, etc…

L’endormissement va être très long (trop long pour les parents) mais va être souvent bref car l’enfant ne pourra plus lutter contre le sommeil.
Durant la nuit, les éveils physiologiques c’est-à-dire naturels de l’enfant vont induire de possibles nouvelles longues périodes d’endormissement.
Il est donc primordial de mettre en place un rituel d’endormissement dès les premiers mois du bébé pour éviter ce conditionnement lorsque le bébé grandira.

 Découvrez nos conseils pour apprendre à votre enfant à s'endormir tout seul

Cause N°2 : L’absence de limites

Lorsque la durée du rituel n’est plus tenue ou lorsque les parents ne savent pas être doux et fermes à la fois, le jeune enfant va en profiter pour éviter la mise au lit ou pour sortir du lit après y avoir été mis.
Ces absences de limite ou se laisser-aller peuvent s’expliquer par des parents qui n’aiment pas entendre leur enfant pleurer ou qui veulent eux-mêmes dormir. Elles sont également dues à des parents qui ne savent pas dire non ou qui se sentent coupable de laisser, par exemple, leur enfant toute la journée à la crèche ou chez une nounou.

Quoiqu’il en soit, en n’étant pas suffisamment ferme, vous ne rendez pas services ni à votre enfant ni à vous-mêmes. C’est en effet dès le plus jeune âge qu’il faut apprendre à respecter son rythme veille-sommeil et si vous laissez faire, vous pouvez préparer le terrain à des insomnies chroniques lorsque votre enfant grandira.
De plus, si vous ne réussissez pas à mettre des limites à l’âge de 2 à 3  ans, cela deviendra de plus en plus compliqué à en mettre lorsque de nouvelles tentations de rester éveillé apparaitront avec la télé dans un 1er temps et avec les appareils électroniques dans un  2ème temps.

Cause N°3 : La difficulté à trouver le rythme jour-nuit.

La mise en place le plus vite possible d’un rythme de sommeil classique c’est-à-dire le sommeil la nuit et l’éveil le jour est prépondérant pour le jeune enfant.

Souvent, la peur qu’un enfant ne dorme pas assez ou les conseils de ne jamais réveiller un enfant qui dort font que les problèmes d’insomnies se doublent de problème de rythme veille-sommeil. Le plus souvent, ces problèmes de sommeil sont des retards de phase avec coucher et réveil tardifs, accompagnés de siestes récupératrices tôt dans la matinée.
Il faut donc essayer le plus tôt possible quand cette dérive arrive de resynchroniser votre enfant. Par exemple, il faut savoir l’occuper et le faire sortir dehors dès le matin pour le fatiguer afin que petit à petit, son heure de coucher s’avance pour redevenir en phase avec un rythme veille-sommeil en adéquation avec le rythme jour-nuit.

Nos experts du sommeil vous répondent pour un bon sommeil de votre enfant

Poser vos questions à des experts du sommeil

Pour votre sommeil ou celui de votre bébé, de votre enfant, de votre adolescent.

Comprendre un diagnostic, un examen, un symptôme, un traitement, un médicament.

MySommeil met à votre disposition des professionnels du sommeil que vous pouvez solliciter pour des conseils ou un accompagnement

› Posez une question à l'expert sommeil de votre choix


Cause N°4 : L'excès de boisson durant la nuit

Une dernière cause beaucoup moins connue est l’excès de liquide donné à l’enfant pendant ses réveils nocturnes. On parle d’excès quand on donne à boire (eau, lait, sirop,..) durant la nuit plus de 200 grammes pour un enfant de plus de 6 mois. La dilatation de la vessie et les envies d’uriner vont multiplier les éveils et donc diminuer la qualité de la nuit du jeune enfant. Il faut donc veiller à bien alimenter votre enfant durant la journée.

Quel que soit la cause des problèmes d’insomnie de votre enfant, n’hésitez pas à vous faire accompagner pour vous aider à mettre en place des stratégies pour mieux faire dormir votre enfant. En effet, il vous sera compliqué de comprendre et de changer vos comportements car l’affectif, les mauvais conseils des parents et beaux-parents (N’oubliez jamais que chaque enfant est unique !) rendront compliqués les changements.

 

Votre coach sommeil des enfants

Coach sommeil enfants et bébés

Nathalie Debrock Pagès, spécialiste du sommeil des enfants, vous aide à  améliorer le sommeil de votre nourrisson, bébé, enfant ou adolescent.

Accompagnement sommeil de bébé et de l'enfant

Nathalie Debrock Pagès est attachée à la maternité de l’hôpital Simone Veil, a participé à la rédaction de publications sur le sommeil des enfants et est maman de 3 enfants.

› Plus de détails